Offre spéciale du 15 décembre au 15 janvier + le sac - 1 an - 3 numéros - 43€ - Abonnez-vous 1 an - 3 numéros - 43€ - Abonnez-vous

Revue Du Crieur

Mediapart la découverte
  • Suivez-nous
  • Twitter
  • Facebook

Sommaire

Numéro Revue Du Crieur
Les animaux peuvent-ils sauver les hommes ?

Quand l’intérêt pour l’animal révèle les doutes de l’humanité

Par Nicolas Chevassus-au-Louis

Livres, recherches, mais aussi actions et groupes politiques autour de la question animale se multiplient, témoignant depuis quelques années que les animaux ne sont plus considérés comme de simples subalternes de l’espèce humaine. La défense de la cause animale commence même timidement à rentrer dans le répertoire légitime des idées de gauche. Peut-être faut-il y voir les effets cumulés des actions de celles et ceux qui, dans l’ombre, œuvrent depuis des décennies pour faire des animaux sinon nos égaux, du moins nos semblables. Mais sans doute y a-t-il plus profondément un effet d’époque. À l’heure où le futur apparaît toujours plus incertain, les hommes semblent tourner de plus en plus leur regard vers le monde animal en lui prêtant, dans une sorte de biais anthropomorphiste, des qualités et attributs qui leur font douloureusement défaut. Ainsi, apparemment impuissants à se sauver de leur propre violence et incapables de trouver de nouvelles voies émancipatrices, ils y puisent un nouvel élan utopique. Au fond, c’est elle-même que la société des hommes contemple avec inquiétude dans le miroir animal.

1 numéro = 10 enquêtes + 1 reportage photo + 160 pages / 3 numéros = 39€/an (au lieu de 45€) abonnez-vous
Élisabeth Badinter, derrière l'image

La voix d’un féminisme blanc et puissant

Par Amélie Quentel

Écrivaine à succès et femme d’affaires héritière de Publicis, géant mondial de pub, Élisabeth Badinter est emblématique d’un certain féminisme français, laïc et « universaliste », bien peu amène envers celles qui dérogeraient aux lois de la République.

Les folles rémunérations des chefs d'orchestre

Par Antoine Pecqueur

C’est la profession la mieux payée dans le spectacle vivant subventionné. En France, les salaires des chefs sont financés en grande partie par l’argent public et se rapprochent de ceux des grands patrons, avoisinant parfois le million d’euros annuels. Dans les orchestres, l’écart de rémunération entre le chef, souvent traité par les institutions comme une star susceptible d’attirer un large public, et les musiciens atteint des proportions vertigineuses. D’autant que les maestros n’hésitent pas à cumuler plusieurs mandats. Un système qui fonctionne avec des contrats opaques et une bonne dose d’« optimisation » fiscale et encourage les chefs à se comporter parfois en véritables businessmen de la culture. Mais des contre-modèles existent, moins «verticaux», plus démocratiques, laissant espérer des changements de fond dans les années à venir.

Contre-révolutions écologiques

Quand les droites dures investissent la défense de la nature

Par Zoé Carle

Sissi-City, la « nouvelle capitale » d'Égypte

Enquête sur une publicité bien gardée

Par Roman Stadnicki et Manuel Benchetrit

À première vue, la «nouvelle capitale» d’Égypte promise par le Président Sissi semble s’inscrire dans la démonstration d’un pouvoir de plus en plus absolu et dans la logique de compétition internationale du «city branding» emblématique de l’époque. Ce serait pourtant oublier la singularité de l’urbanisme du pays: outre l’antique déplacement de la capitale à chaque nouvelle dynastie pharaonique (de Memphis à Thèbes en passant par Pi-Ramsès et Tanis), l’histoire récente est riche en villes rêvées mais échouées dans le sable. Ainsi Sadate City en 1976 et Future City dans les années 1990 devaient-elles jouer le rôle de capitales administratives, mais n’ont été que partiellement construites. Aujourd’hui, alors que les premiers bâtiments de la «nouvelle capitale» sont à peine sortis de terre et que la communication officielle l’a mise en sourdine, on voit mal comment ce énième projet de conquête du désert pourrait être autre chose qu’une bulle spéculative et un grand projet inutile de plus.

Aux États-Unis, du nouveau à gauche

Comment une nouvelle génération intellectuelle a redécouvert le socialisme

Par Laura Raim

Un journal de référence baptisé du nom du parti de Robespierre, des revues en pagaille, une génération de «Jeunes Turcs» qui pense autant la stratégie électorale que la théorie du capital... Les États-Unis de Donald Trump sont aussi ceux d’une reconfiguration de la gauche intellectuelle, soucieuse de s’émanciper aussi bien de la sidération mortifère produite par le magnat de l’immobilier que des impasses d’un Parti démocrate qui n’a pas su empêcher son élection. Lancée par Occupy Wall Street, cristallisée par le moment Sanders, la réappropriation de la lutte des classes transforme la pensée radicale américaine, longtemps monopolisée par le poststructuralisme et les «identity politics».

Le monde enchanté du design sonore

Par Juliette Volcler

Si la création de sons destinés à des usages commerciaux (machines à sous, bruits de moteur ou «icônes auditives» des manipulations informatiques...), voire productifs (musiques destinées à augmenter la productivité sur les chaînes de montage...) existe depuis plus d’un siècle, la tendance semble s’accélérer et s’étendre, particulièrement depuis une trentaine d’années. Désormais investi pour son pouvoir, supposé puissant, d’évocation et de séduction, le son est enrôlé dans les multiples pratiques du «design sonore». Ces dernières concernent aussi bien les politiques publiques contre les nuisances sonores que les jingles informatifs de la SNCF ou de la RATP. Mais elles accompagnent aussi l’évolution des pratiques marketing qui, saturées d’images, cherchent dans la création sonore une nouvelle manière de capter l'attention.

Giorgio Agamben, philosophe messianique

Par Ivan Segré

Penseur des « formes de vie », référence majeure du Comité invisible et de ses épigones, objet de discussion philosophique dans le monde de l’art contemporain comme à l’Université, théoricien de l’« État d’exception », Giorgio Agamben fait aujourd’hui figure de philosophe politique majeur.

En Israël, un parfum de 1984

Assaut contre la liberté d’expression et de création

Par Chloé Demoulin

Obsédé par l’idée de faire taire toute voix dissonante ou critique à l’égard d’Israël, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé une vaste politique de mise au pas de la liberté d’expression dans les milieux journalistiques, culturels et académiques.

1 numéro = 10 enquêtes + 1 reportage photo + 160 pages / 3 numéros = 39€/an (au lieu de 45€) abonnez-vous
Les Balkans, l’autre échec de l’Europe

Des frontières entre imaginaire et idéologies

Par Jean-Arnault Dérens et Laurent Geslin

La crise de l’UE et de son élargissement ont réactivé les imaginaires et les clichés sur les frontières de l’est de l’Europe en général, et sur les Balkans en particulier. Considérés depuis le XIXe siècle avec mépris comme la «Turquie d’Europe», soit un espace sous domination «orientale» et, à ce titre, non parfaitement civilisé, ou encore comme le point de départ systématique de troubles ayant entraîné malgré eux les «vrais» Européens dans les pires tourmentes, ils ont aussi été perçus positivement comme un lieu de cultures authentiques et puissantes, ou comme une source d’inspiration romantique et utopique pour une Europe à la recherche d’une identité perdue et qui s’y contemplait comme à « l’état sauvage ». Alors que les promesses de l’UE de voir les pays des Balkans intégrer son giron n’ont pas toujours été tenues, c’est une fonction singulière qui leur a désormais été confiée : garder les frontières de l’Europe, et s’affranchir ainsi de leurs derniers résidus de «balkanité» afin de pouvoir enfin prétendre à l’« européanisation ».

les auteurs du crieur 08

Manuel Benchetrit - Artiste et Photographe
Zoé Carle - Enseignante
Nicolas Chevassus-au-Louis - Journaliste
Chloé Demoulin - Journaliste
Jean-Arnault Dérens - Journaliste
Laurent Geslin - Journaliste
Amélie Quentel - Journaliste
Laura Raim - Journaliste
Antoine Pecqueur - Journaliste
Ivan Segré - Philosophe
Roman Stadnicki - Maître de conférences
Juliette Volcler - Chercheuse
Voir tous les auteurs

Les Archives

Revue du crieur numero 7

07

Octobre 2017

  • Les principaux auteurs
  • Ivan Segré
  • Laurent Geslin
  • Antoine Pecqueur
  • Zoé Carle
  • Juliette Volcler
  • ...
Revue du crieur numero 6

06

Février 2017

  • Les principaux auteurs
  • Aurore Gorius
  • Mathieu Magnaudeix
  • Laurence De Cock
  • Jean-Pierre Filiu
  • Antoine Pecqueur
  • ...

Découvrez la Revue du crieur dédiée aux idées et à la culture !

Enquêtes exclusives et reportages photographiques  1 an  3 numéros  43 €

Abonnez-vous